Entrer en classes prépas à Louis-le-Grand

Si la réputation des classes préparatoires scientifiques du lycée Louis-le-Grand n'est plus à faire, tant par la diversité et le niveau des enseignements offerts, que par les résultats toujours excellents d'intégration aux concours dans les plus grandes écoles, il est bon de rappeler que ce lycée abrite également d'excellentes classes dans les filières littéraire (Ulm) et commerciale (ECS voie scientifique), avec des résultats tout aussi prestigieux !

Si votre enfant a un dossier pédagogique solide, le soutien de ses professeurs de lycée, le projet de rejoindre une grande école, et surtout la capacité et l'envie de travailler dans une ambiance sympathique et néanmoins exigeante, "LLG" est LE choix à mettre en priorité dans ses vœux.

De plus, vous parents serez accueillis, informés et conseillés par une équipe conviviale et dynamique, composée de parents bénévoles connaissant bien le lycée et le monde des prépas, et toujours à votre écoute.

En préambule et avant de vous inciter à consulter les nombreuses pages de ce site consacrées aux différentes classes prépas du lycée Louis-le-Grand, mais aussi notre dossier "Après le bac", nous vous invitons " à prendre la température" du lycée et à vous familiariser un peu avec le monde des CPGE en parcourant le reste de cet article.

1 - Pour commencer, un petit rappel APB

Toute candidature pour entrer en classes prépas au lycée Louis-le-Grand doit être effectuée au cours de l'année de terminale sur la plateforme Admission Post Bac (APB). Nous vous conseillons vivement de lire notre page consacrée à la procédure APB.

La procédure APB concerne également les élèves étrangers qui ne passent pas le bac français. Ces derniers peuvent formuler leur vœu d'entrer en classe prépa à Louis-le-Grand sur APB mais dans certains cas ils peuvent adresser directement leur dossier avec l'ensemble des justificatifs au lycée, par courrier. Il est vivement conseillé de se renseigner chaque année sur le site du lycée.

Votre enfant doit placer le lycée Louis-le-Grand au 1er rang dans le classement de ses vœux pour maximiser ses chances : avec un dossier pédagogique solide et les avis encourageants de ses professeurs de lycée, il a toutes ses chances, surtout ne pas s'autocensurer !

Pour les étudiants qui doivent trouver un logement,  il est recommandé de formuler dans APB le vœu "avec internat" immédiatement suivi du même vœu sans internat (cela ne compte que pour un seul vœu dans le système APB). Le nombre de places à l'internat du lycée est limité et ne permet pas de satisfaire toutes les demandes. Vous pouvez consulter notre page logement.

2 - Le coin prépas de la FCPE

Votre enfant veut s’inscrire en CPGE. Il fait certainement le bon choix. S’il est prêt à répondre aux exigences de méthode, de rigueur et de rythme de travail de ses futurs enseignants, il s’engage dans un parcours encadré, simplifié et efficace vers la vie professionnelle. En s’inscrivant à Louis-le-Grand, il peut mettre toutes les chances de son côté. Restent à découvrir les conditions de travail privilégiées couplées à une émulation et une solidarité auxquelles tous s’attachent très vite.

Lui comme vous savez que la charge de travail sera importante et vous avez raison. Aussi, quelle que soit sa prépa, votre enfant doit pouvoir se mettre au travail dès le tout début de l’année et acquérir rapidement une bonne organisation ainsi qu’un rythme régulier et soutenu. En effet, les devoirs à la maison, les devoirs surveillés et les colles (interrogations orales) se mettront en place très rapidement. Il est donc capital que vous, parents, ayez fait en sorte que les questions administratives, d’intendance et d’installation ne perturbent ni cette très courte phase d’acclimatation ni la suite de la scolarité de votre enfant.​

60 heures par semaine !

En prépa, il consacrera beaucoup de temps à son travail – en moyenne 60h par semaine (35h au lycée, 15h à la maison en semaine, 10h le week-end) - et aura besoin de tout son temps libre pour « souffler ». A vous d’assurer la logistique. Lui comme vous, sachez qu’à l’entrée en prépa, et surtout à Louis-le-Grand, les notes seront sans doute un peu moins « bonnes » qu’en terminale. A cet « instant », c’est le sens même de la notation qui vient de changer. L’enseignant de prépa de LLG connaît précisément les ambitions de ses étudiants et les exigences des écoles auxquelles ils prétendent. Par sa notation, qui est souvent l’amorce de celle des concours, il souhaite permettre à chacun de s’évaluer par rapport à ses objectifs. La note devient une borne sur le chemin à parcourir. Si le chemin est jugé long, la note peut être basse. « Aucune importance », disent les enseignants. « Ce qui compte c’est l’arrivée… »

Une stratégie de concours

Enfin, passer de terminale en prépa, c’est passer d’une logique d’examen à une stratégie de concours. Cela se traduit au sein des classes préparatoires par un entraînement très collectif - qui peut s’apparenter à des « équipes ». Très nombreuses de surcroît - d’où, paradoxalement, beaucoup de solidarité entre les élèves, mais aussi beaucoup de tension à affronter individuellement : le fameux « stress » des prépas. Cette tension, positive et nécessaire, est un moteur puissant. Tant qu’elle reste proportionnée aux enjeux. Elle ne peut être confondue avec des signaux plus graves : isolement, dévalorisation, blocages, qui ont d’autres sources et demandent des réponses individuelles, sérieuses et adaptées.

Exception faite de ces cas difficiles et particuliers, vous pouvez faire confiance au nouvel environnement de votre enfant pour l’encourager à conserver une vie collective et une existence « hors études » active.

N’oubliez pas : bien que toujours « élève de lycée », votre enfant sera désormais étudiant. Il devra très vite s’habituer à anticiper et prendre des initiatives. Autrement dit, solliciter s’il le faut, un rendez-vous avec ses enseignants, se faire expliquer par l’administration telle ou telle procédure, se tenir informé des formalités qui le concernent, etc. Vous continuerez à l’aider et à l’épauler, mais peut-être avec un peu plus de recul sur la gestion de ses études. Un passage que les parents aguerris de la FCPE vous aideront, avec bonheur et efficacité, à franchir.

3 - Pour plus d'informations

Nous vous conseillons la lecture de cette interview toujours d'actualité, éclairante et nous l'espérons rassurante, réalisée il y a quelques années par la FCPE auprès d'un ancien professeur de maths en prépa, ET qui dans bien des aspects ne concerne pas QUE les futurs préparationnaires scientifiques...