Entrer en seconde à Louis-le-Grand

Lycée Louis-le-Grand

Le Lycée Louis le Grand, comme son voisin le lycée Henri IV, relève d’une procédure de recrutement particulière ouverte à l’ensemble des élèves en fin de troisième dans un collège des académies de Paris, Versailles et Créteil. Les élèves d’autres académies, ou de l'étranger, qui emménagent à Paris, peuvent également candidater en envoyant les justificatifs du domicile à Paris du représentant légal. Le critère du « secteur » ne s’applique pas dans la décision d’admission en seconde au lycée Louis-le-Grand même si le temps du trajet est pris en compte. Les élèves habitant à plus d’une heure de transport du lycée sont très peu nombreux. L’internat du lycée est réservé aux étudiants des classes préparatoires.

Le recrutement est effectué sur la base d’une analyse manuelle de la qualité des dossiers scolaires lors d’une commission préparatoire à l’affectation à laquelle participe le proviseur. Comme pour toutes les formations à recrutement particulier, la candidature doit être formalisée au préalable dans la procédure informatisée AFFELNET pour être prise en compte. Nous y reviendrons un peu plus tard…

Demande d'avis préalable

L'entrée en seconde à Louis-le-Grand se prépare dès le deuxième trimestre de l'année de troisième… Il est en effet vivement recommandé, bien que non strictement obligatoire, de solliciter un avis préalable auprès du lycée ; cet avis préalable permettra à l’élève de savoir si l’entrée au lycée est envisageable et d'ajuster en conséquence ses vœux AFFELNET. Cette demande d’avis permet aussi au lycée de mieux préparer la commission spécifique d’affectation qui a lieu en juin.

La demande d’avis préalable peut être formulée par la famille sur le site du lycée de janvier à la mi-mars - les dates étant précisées chaque année sur le site du lycée - en complétant :

  • en ligne, le formulaire de demande (identité, collège d'origine, langues vivantes demandées, ..)
  • par courrier postal, adressé au secrétariat du second cycle (avant le 25 mars pour 2017), les pièces justificatives dont la liste est détaillée sur le site du lycée : fiche de renseignement dûment remplie, photocopies des trois bulletins de 4ème, des deux bulletins disponibles pour la 3ème (premier et deuxième trimestre), justificatif de domicile et enveloppe timbrée au tarif en vigueur libellée à l'adresse de l'élève.

Puis il faut attendre... L'avis du lycée est envoyé par courrier en mai (avant le 19 Mai pour 2017). Compte tenu du nombre important de demandes, aucune réponse n'est apportée par téléphone ou sur place.

L'avis reçu peut être favorable ou défavorable :

  • S'il est favorable, il conviendra de placer le lycée Louis-le-Grand en premier vœu dans AFFELNET pour avoir toutes les chances d’y entrer.
  • S'il est défavorable, la famille aura néanmoins le choix de formuler le vœu de Louis-le-Grand dans AFFELNET, mais les chances d’y être affecté seront faibles.

Procédure AFFELNET (Affectation des élèves par le Net)

Dans le cas du lycée Louis-le-Grand, l’affectation fait l’objet d’une procédure particulière puisque elle est décidée par une commission d’affectation spécifique à laquelle participent le proviseur du lycée et le DASEN (Directeur Académique des Services de l’Education Nationale) de Paris, en juin.

Pour les élèves des académies de Versailles et de Créteil, il faut demander au collège d’origine de formuler le vœu d’affectation au lycée Louis-le-Grand dans l’application AFFELNET de l’académie de Paris, en plus de l’application AFFELNET de l’académie d’origine. En général, les vœux d’affectation à des formations à recrutement inter académique doivent aussi figurer (en première position des vœux pour être pris en compte) dans la procédure au sein de l’académie d’origine.

Il est important pour avoir toutes ses chances d’être admis :

  • de placer Louis-le-Grand en premier vœu dans sa liste de vœux AFFELNET ;
  • de s’assurer que son dossier d’orientation a bien été transmis au rectorat de Paris, généralement par le collège d’origine, en vue de cette commission spécifique. Dans le cas contraire, il faut l’envoyer soi-même : ce dossier est constitué de la fiche de saisie des vœux dans Affelnet de l’académie de Paris, et des bulletins des deux premiers trimestres de la classe de troisième. La date limite d’envoi est en général fixée autour du 20 mai.

Attention : avec un avis préalable favorable et à condition d’avoir placé LLG en premier vœu dans AFFELNET, il est rare de ne pas être admis à l’issue de la commission de juin mais cela peut néanmoins arriver : un avis préalable favorable ne vaut pas admission ! Il convient donc de ne pas négliger les vœux formulés en dehors du lycée Louis-le-Grand, en les classant soigneusement par ordre de préférence dans sa liste.

La procédure AFFELNET en général

AFFELNET est la procédure informatisée dédiée à la formalisation des vœux d'affectation en fin de 3ème dans les lycées publics. C'est généralement le collège d'origine qui remet à l'élève le formulaire des vœux qui doit être complété et signé dans un premier temps par la famille, puis saisi par le collège d'origine en ligne sur le site d'AFFELNET et vérifié formellement par la famille avant validation et envoi au rectorat. Le formulaire reprend l’identité de l’élève ainsi que son numéro INE (identifiant national de l’élève, présent sur les bulletins) et des vœux d’affectation à classer dans l’ordre de préférence, le 1er rang étant dédié au vœu de préférence la plus élevée. La liste des vœux AFFELNET doit généralement être finalisée avant la fin du mois de mai.

La procédure AFFELNET est propre à chaque académie et le détail de la procédure (nombre de vœux, notion de district géographique, calendrier précis, critères d’affectation…) dépend de l’académie de l’élève. Dans l’académie de Paris, l’élève formule 8 vœux ; pour les lycées sectorisés, le logiciel AFFELNET calcule automatiquement un nombre de points par élève en fonction de ses notes, de son district de domicile (Paris est divisé en 4 grands districts), de son statut de boursier ou de son statut handicapé…

AFFELNET positionne ensuite l’élève dans la liste de demandes de chaque lycée qu’il a fait figurer dans ses vœux, en fonction de son nombre de points​.

L’affectation définitive est officiellement communiquée à l’élève fin juin. A Paris, elle est généralement transmise à l’élève par le collège d’origine à l’issue de la dernière épreuve du brevet.​

Sections européenne et orientale (tests de langue)

mardi gras au lycée Louis-le-Grand

Une fois la décision d'admission rendue, si l'élève projette une inscription dans une section particulière (européenne ou orientale), il est invité par le lycée à se présenter aux tests de langues (anglais ou chinois) qui ont souvent lieu le samedi matin qui suit la fin du brevet (la date figure sur le courrier du lycée confirmant l’affectation de l’élève à Louis-le-Grand). Les résultats d'affectation en section européenne ou orientale sont généralement publiés sur le site du lycée quelques jours après les tests. Ils sont parfois affichés au lycée, pendant les inscriptions. Le fait de ne pas être admis dans ces sections à l’issue des tests de langues ne remet naturellement pas en cause l’admission au lycée : l’élève sera alors simplement placé dans une autre classe de seconde.

Inscription au lycée

Le lycée Louis-le-Grand communique aux élèves admis un dossier d'inscription à remplir par la famille (envoyé par courrier ou bien accessible en ligne), et convoque l’élève pour réaliser l’inscription administrative qui a généralement lieu au lycée dans la semaine qui suit immédiatement le brevet.

La FCPE-LLG est présente sur les créneaux d’inscription pour renseigner les familles et les élèves. Des élèves en fin de seconde sont généralement présents pour faire visiter le lycée à leurs nouveaux camarades.

Une fois l'inscription effectuée, vous pouvez enfin penser aux vacances !

A savoir...

  • Quelques éléments statistiques :
  • Le lycée reçoit généralement plus de 2000 demandes pour environ 270 places.
  • Le lycée Louis-le-Grand se caractérise par la grande diversité des collèges d’origine de ses élèves : les 270 élèves de seconde viennent d’environ 160 collèges différents (pour rappel, il n’y a pas de collège à Louis-le-Grand). Une majorité d’entre eux viennent de collèges parisiens. Entre 5% et 10% des élèves sont issus du dispositif des cordées de la réussite.
  • La décision d’admission à Louis-le-Grand résulte de l’examen du dossier scolaire : les notes importent mais également le rang de l’élève dans sa classe et les appréciations des professeurs. Les profils équilibrés sont généralement appréciés, ainsi que les élèves présentant un « potentiel » et disposant d’une « réserve » en termes de capacité de travail. Cela étant, il n’y a pas de règle absolue, la plupart des dossiers reçus sont excellents et se valent, le choix est souvent difficile et un avis défavorable n’empêche pas une scolarité brillante dans un autre lycée. Ainsi, il ne faut pas négliger les vœux formulés en dehors du lycée Louis-le-Grand.
  • A LLG, il est rare d’avoir cours le mercredi après-midi ; en revanche, la plupart des élèves ont cours le samedi matin.
  • Les choix d’options formulés lors de l’avis préalable sont indicatifs. Les choix définitifs sont faits par les familles au moment des inscriptions.
  • Lors des inscriptions au lycée fin juin-début juillet :
  • L’élève doit en principe être physiquement présent (prise de photos sur place pour la carte de lycéen LLG).
  • Il est utile d’amener un formulaire de Carte Imagin’R, et de le faire tamponner sur place par le lycée, afin que l’élève puisse disposer d’un titre de transport opérationnel dès le jour de la rentrée.

Nos conseils avant de postuler en seconde à Louis-le-Grand

  • Motivation de l’enfant : il est important que votre enfant ait réellement envie d’entrer à Louis-le-Grand, et que ce choix ne lui soit pas imposé. L’ambiance est excellente à Louis-le-Grand mais le niveau d’exigence est élevé et la charge de travail peut être importante, il faut donc qu’il soit motivé et prêt à s’investir.
  • Temps de transport : évaluez le temps de trajet domicile-lycée. Le temps de présence au lycée est important (il n’est pas rare d’y être de 8h à 18h), et les longs temps de trajet peuvent être pesants.
  • La personnalité de l’enfant : les élèves entrant à Louis-le-Grand étaient tous en tête de leur classe au collège. En seconde, certains se retrouveront mécaniquement en milieu de classe et d’autres en queue de classe. Cela peut être une source de motivation supplémentaire qui les tirera vers le haut, mais cela peut aussi être vécu douloureusement par certains. Il convient donc de bien réfléchir à cette éventualité, en tenant compte du caractère et de la personnalité propre à l’enfant, et en en discutant avec lui.
  • Conseils auprès du collège : demandez l’avis de l’équipe pédagogique du collège d’origine ; les enseignants peuvent vous conseiller en connaissance de cause. De plus, l’administration du collège d’origine a du recul et dispose d’indications précieuses avec la connaissance du devenir des élèves déjà entrés à Louis-le-Grand au cours des dernières années même si chaque enfant est évidemment différent.
  • Enseignements proposés : renseignez-vous sur les enseignements proposés à LLG (séries, langues LV1/LV2, options facultatives…). Pour rappel, le lycée Louis-le-Grand ne propose pas de série ES.
  • Avis préalable : nous vous conseillons de demander un avis préalable au lycée même si votre enfant hésite encore à postuler ; la demande d’avis préalable n’a pas de caractère engageant pour l’élève, et cela permet de se donner des éléments et un temps de réflexion supplémentaires.
  • Apprendre à relativiser : un refus ne doit surtout pas être perçu comme un échec ! Cela ne signifie pas que votre enfant ne mérite pas d'entrer au lycée Louis-le-Grand : le nombre de places ne permet simplement pas d’accueillir tous les excellents élèves qui pourraient suivre une scolarité épanouie dans ce lycée. De plus, le fait de ne pas être admis à LLG ne compromet en rien l’avenir scolaire de votre enfant. Les bons élèves motivés peuvent réussir dans tous les lycées. Ce sont les élèves qui font la force d’un établissement et pas l’inverse !

Foire aux questions

La réputation d’excellence du lycée Louis-le-Grand n’est plus à faire. Cependant, de nombreuses légendes ou idées fausses peuvent induire en erreur les parents et leurs enfants. Pour aider dans leurs choix les familles des élèves de 3ème, la FCPE du lycée a regroupé quelques-unes des questions le plus fréquemment posées à propos du lycée Louis-le-Grand et de l’entrée en seconde. N'hésitez pas à nous contacter directement pour en savoir plus!

Non, bien sûr. A côté des plus brillants, il y a la place pour de bons élèves "normaux", qui, s’ils ne se découragent pas, seront "tirés" vers le haut.
Non, pas du tout. Les élèves sont sélectionnés à l’entrée en seconde, et le lycée a ensuite à cœur de les emmener au moins jusqu’au bac. Contrairement à la légende, on peut d'ailleurs si besoin redoubler à LLG. Les départs en cours de cycle sont rarissimes, et n’arrivent en général qu’à la demande de l’élève ; dans tous les cas, le lycée est toujours solidaire et accompagne l’élève.
Non, pas dans le secondaire. La musique, le théâtre, le sport sont au contraire recommandés et de nombreux d’élèves ont une activité extra-scolaire. De très nombreuses activités sont d’ailleurs proposées dans l’enceinte même du lycée (musique, théâtre, journal, clubs de jeux, club robotique, échecs, tennis de table…).
Non, bien au contraire, elle est très sympathique et solidaire. Tous les élèves le confirmeront. Il règne un bon esprit d’entraide et de camaraderie, qui est encouragé par les enseignants et l’administration du lycée. L’esprit de compétition entre élèves y est proscrit, ce n’est pas la philosophie de LLG et de ses élèves.
Ce cas est rarissime. Il n’y a pas de collège à Louis-le-Grand, les collèges d’origine sont très diversifiés et très peu d’élèves se connaissent en arrivant au lycée. Tous les élèves sont donc dans la même situation à l’entrée en seconde. Le lycée facilite et encourage l’intégration de tous par différents moyens : journée d’intégration des secondes, travaux de groupes, devoirs collectifs, conception collective d’un pull de classe… Les élèves font très vite connaissance entre eux, et des amitiés profondes et durables se nouent généralement lors de ces années lycée.
Non, pas vraiment. Les enseignants sont nommés selon les mêmes procédures, et peuvent présenter les mêmes défauts et qualités qu’ailleurs. Simplement, l’audience est particulièrement attentive et motivée, de sorte que les apprentissages se font dans de très bonnes conditions.
Dans les divisions Première et Terminale scientifiques, les élèves les plus à l’aise peuvent être affectés dans la classe S1 s’ils le souhaitent ; dans cette classe, les élèves vont plus vite et plus loin dans le programme de mathématiques principalement. Les autres élèves sont répartis au gré des filières (S-SVT ou S-SI), des langues, des options et des spécialités. Toutes les classes ont 100% de réussite au bac, avec une forte proportion de mentions Très Bien dans chacune.
Non, et heureusement pour les élèves qui s’ennuieraient après ! En réalité le programme traité est surtout particulièrement approfondi, avec des exercices privilégiant la réflexion et la prise d’initiatives. Si la classe le permet, certains professeurs font effectivement des incursions "hors programme" mais plutôt dans les chapitres jetés par-dessus bord au fil des allégements successifs des programmes que dans le cours de l’année suivante.
Non, la majorité des élèves ne prend pas de cours supplémentaires ; les élèves travaillent souvent ensemble, et ils s’aident entre eux, les plus à l’aise expliquant aux autres. Évidemment, dans des cas particuliers (lacunes dans une matière, maladies) et si aucun parent ne peut apporter l’assistance ponctuellement nécessaire, le recours à une aide extérieure peut être utile. Un élève polytechnicien est présent au lycée pour dispenser (gratuitement) des cours de soutien, et il peut être bénéfique d’y recourir au besoin. Certains élèves prennent aussi des cours particuliers payants. Dans tous les cas, les parents doivent se garder des excès qui peuvent aller à l’encontre de l’objectif.
Les effectifs de Terminale se répartissent grosso-modo en trois tiers :
- un premier tiers entre en classe préparatoire à LLG (Maths Sup., Hypokhâgne ou prépa ECS)
- un deuxième tiers est admis en classe préparatoire dans d’autres établissements (le lycée St-Louis, notre voisin du boulevard St Michel, établissement public malgré son nom, en accueille un fort contingent)
- un dernier tiers poursuit ses études à l’Université, en Médecine, en Droit, en Sciences Politiques... le plus souvent dans des branches où il n’existe pas de prépas.
Évidemment, comme aurait dit Pagnol, tout dépend de la grosseur des tiers ! Cette répartition n’est en aucune façon une règle automatique, et encore moins un engagement de l’administration.
Non. Les lycées moins sélectifs dans leur recrutement obtiennent naturellement des taux de réussite au Bac moins flatteurs, mais un élève motivé peut parfaitement s’y hisser au niveau des meilleurs. Ce sont les élèves qui font le palmarès d’un lycée, et pas l’inverse.
Ceux qui aiment les études, qui sont curieux et ont soif d’apprendre, qui se sentent déphasés par rapport à leurs camarades parce qu’ils veulent travailler davantage, qui se passionnent pour une ou plusieurs matières scolaires. Mais, et c’est heureux, les élèves épanouis à LLG sont nombreux et leurs profils sont multiples !

L’union locale FCPE du district Sud (5ème, 6ème, 13ème et 14ème arrondissements de Paris) organise fin mars-début avril, chaque année, un forum des lycées auquel la FCPE-LLG est présente : venez nous y rencontrer pour échanger, nous serons ravis de répondre à vos questions et de vous faire partager notre expérience de parents de lycéens LLG !