Les épreuves anticipées du bac

Le bac... Déjà!

L'année de première est celle des épreuves anticipées du baccalauréat (coefficient 10). En outre, la classe de première fait partie du cycle terminal et les notes des enseignements suivis en première comptent aussi pour le nouveau baccalauréat dans le cadre du contrôle continu, à hauteur de 21% de la note finale du bac (hors option) à partir de la session 2023.

...Avec les épreuves communes à toutes les premières...

Les épreuves anticipées de français sont des épreuves nationales qui font partie des "épreuves terminales" du nouveau baccalauréat ; inchangées par la réforme, elles se déroulent en 2 temps :

  • L'épreuve écrite de 4h a lieu à la mi-juin. Elle se déroule généralement au lycée Louis-le-Grand, qui est centre d'examen. 
  • L'épreuve orale de 20 mn a lieu dans la deuxième partie du mois de juin. Elle se déroule dans un lycée parisien qui n'est généralement pas LLG pour les élèves de ce lycée.

En voie générale comme en voie technologique, ces épreuves de français compteront pour le nouveau bac avec un coefficient 10 (5 pour l'écrit et 5 pour l'oral). Ces épreuves compteront donc pour 10% de la note finale du baccalauréat (hors option). 

Pour s'y préparer, tous les élèves du lycée passent un "bac blanc" écrit, souvent au deuxième trimestre et oral, en général au retour des vacances de printemps.

...et la prise en compte des notes de première pour le baccalauréat (contrôle continu) :

Avec la réforme du baccalauréat, le contrôle continu, basé sur les notes de première et de terminale, entre pour 40% dans la note finale du baccalauréat, dont environ la moitié pour les seules notes de la classe de première.

A partir du bac 2023, seules les matières qui ne sont pas évaluées par des épreuves terminales seront prises en compte dans le contrôle continu. Pour le bac 2022, une phase de transition est prévue, avec une prise en compte légèrement différente des notes de première et de terminale.

Session du bac 2022 (phase transitoire) :

Les notes de la classe de première prises en compte, au titre du contrôle continu, pour le baccalauréat 2022 sont les suivantes :

  • L'enseignement de spécialité suivi uniquement en classe de première (Innovation technologique pour la STI2D) : coefficient 5
  • Histoire-géographie : coefficient 3.33
  • Langue vivante A : coefficient 3.33
  • Langue vivante B : coefficient 3.33
  • Les notes de bulletins de première (tous enseignements) : coefficient 5
  • Pour la voie générale, l'enseignement scientifique : coefficient 2.5
  • Pour la voie technologique, les mathématiques : coefficient 3.33

soit un total de 22.5 pour la voie générale et de 23.33 pour la voie technologique sur un total de 40 pour le contrôle continu, hors enseignements optionnels. Ainsi, les notes de première compteront pour 22.5% de la note finale du baccalauréat 2022 pour la voie générale, et pour 23.33% pour la voie technologique, pour ce qui est des enseignements obligatoires.

A partir du bac 2023 : 

Les notes des enseignements obligatoires de la classe de première prises en compte, au titre du contrôle continu, à partir de la session 2023 du baccalauréat sont les suivantes :

  • L'enseignement de spécialité suivi uniquement en classe de première (Innovation technologique pour la STI2D) : coefficient 8
  • Histoire-géographie : coefficient 3
  • Langue vivante A : coefficient 3
  • Langue vivante B : coefficient 3
  • Enseignement moral et civique : coefficient 1
  • Pour la voie générale, l'enseignement scientifique : coefficient 3
  • Pour la voie technologique, les mathématiques : coefficient 3

soit un total de 21 pour les enseignements obligatoires de première, en voie générale comme en voie technologique. 

Les notes des mêmes enseignements suivis en terminale (Histoire-géographie, enseignement moral et civique, LVA, LVB,  enseignement scientifique en voie générale et mathématiques en voie technologique) compteront pour le baccalauréat avec les mêmes coefficients. Viendra s'ajouter la note d'EPS de terminale (coefficient 6), ce qui aboutira à un total de 40 pour le contrôle continu, hors enseignements optionnels, dont 21 pour les seules notes de première.

En ce qui concerne les enseignements optionnels, chacun d'entre eux est pris en compte avec un coefficient 2 pour la classe de première (et 2 pour la classe de terminale). Ces coefficients s'ajoutent à la somme des coefficients portant sur les enseignements obligatoires.  Les candidats ne peuvent être évalués au total sur plus de deux enseignements optionnels distincts (hormis le latin et le grec qui peuvent s'ajouter en voie générale).

  • Dans la voie technologique, les élèves peuvent faire valoir leurs résultats dans deux options en classe de première (et dans deux options en classe de terminale).
  • Dans la voie générale, les élèves peuvent faire valoir leurs résultats dans une option en classe de première (et dans deux options en classe de terminale), auxquelles peuvent s'ajouter chaque année un ou deux enseignements optionnels de Langues et cultures de l'Antiquité, en latin et en grec. 

L'inscription à une option à l'examen emporte, pour le candidat, l'obligation de faire valoir ses résultats en contrôle continu dans cet enseignement.

A savoir :

  • Les épreuves d'évaluation communes (E3C ou EC), mises en place en 2019-2020 dans le cadre de la réforme et qui devaient compter pour le nouveau baccalauréat, sont supprimées à partir de la rentrée 2021-2022, en voie générale comme en voie technologique. 
  • La règle des derniers aménagements du bac est que les matières sont évaluées soit exclusivement en contrôle continu, soit exclusivement en épreuves terminales. Ainsi, les enseignements comptant pour le contrôle continu sont ceux qui ne font pas l'objet d'épreuves terminales. ​​
  • Avec le nouveau baccalauréat, chaque note prise en compte, au titre des enseignements obligatoires, est affecté d'un coefficient. La somme de ces coefficients est de 100 : le contrôle continu (première et terminale) compte pour un total de 40, et les épreuves terminales (épreuves anticipées de français, les 2 épreuves portant sur les spécialités de terminale, l'épreuve de philosophie et l'épreuve orale dite "Grand Oral") comptent pour un total de 60. Ainsi la note finale du baccalauréat (hors enseignement optionnel) est constituée à 40% par le contrôle continu et à 60% par des épreuves terminales similaires à celles de l'ancien bac, mais en nombre réduit (4 en terminale et 2 en première). 
  • A partir du bac 2023, les enseignements optionnels sont pris en compte dans le cadre du contrôle continu, en première et en terminale ; la note complète (moyenne annuelle) est prise en compte, et vient augmenter le coefficient total de 100 constitué par les seuls enseignements obligatoires (jusqu'à un maximum de 114 pour la voie générale et 108 pour la voie technologique). 
  • Les élèves qui entrent en terminale en septembre 2021 vont bénéficier d’un régime mixte, pour la session du bac 2022. La règle est que les notes obtenues en première sont conservées selon les principes de la réforme initiale. Mais les nouveaux aménagements s’appliquent pour les notes obtenues en terminale.
  • La réforme a supprimé les Travaux Personnels Encadrés (TPE) qui se déroulaient au premier semestre de l'année de première générale. Depuis la rentrée scolaire 2019/2020, il n'y a donc plus de TPE .