Choisir son orientation

1 - Choisir sa voie

L'année de terminale est celle de l'orientation post-bac, pendant laquelle l'élève mûrit son projet et formule ses vœux.

​A l'issue du baccalauréat, de très nombreuses possibilités existent : classes préparatoires, universités (avec ou sans filière sélective), écoles d'ingénieurs à prépa intégrée, écoles de commerce, instituts de technologie, études à l'étranger... 

​Chaque année, environ 70% des lycéens de Louis-le-Grand optent pour une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE), environ 20% pour la première année commune aux études de santé (PACES), et les 10% restants pour d'autres filières (Sciences-Po, licences universitaires L1, écoles d'ingénieurs à prépa intégrée, IUT, études à l'étranger...).

Même si une grande majorité d'élèves de LLG optent pour des classes préparatoires, celles-ci peuvent ne pas être adaptées à certains élèves: le rythme y est très soutenu, elles nécessitent un investissement personnel fort et on n'y réussit pas à contre-cœur. Parmi les alternatives, l'université exige, sauf dans des filières encadrées, une bonne aptitude à se prendre en charge et à travailler en autonomie. Quant aux écoles à préparation intégrée, la sélection à l'entrée y est sérieuse et il est souvent difficile d'y être admis sans un très bon dossier scolaire. Il faut donc prendre le temps de la réflexion : choisir une voie, c'est d'abord suivre ses propres inclinations et dispositions, en connaissant bien ses points forts et ses faiblesses. C'est aussi en partie affaire de stratégie (quel parcours offrira le plus de chance d’atteindre telle formation professionnelle, quelle voie optimisera les chances d’intégrer telle école...).

En début d'année de terminale, il est fréquent que les lycéens hésitent encore, c'est tout naturel. Le choix de l'orientation doit, d'abord et avant tout, être celui de l'enfant : le rôle des parents est de les accompagner au mieux, en les aidant à s'informer, à comprendre les offres et les enjeux, à se poser les bonnes questions, et à trouver leur voie. Il faut vivre cette période le plus sereinement possible, les formations proposées sont très nombreuses et les voies de la réussite sont multiples : la "bonne solution" découlera tout autant des capacités de travail, des qualités intellectuelles, physiques et humaines de l'enfant que de ses désirs personnels et de sa détermination.

A chaque enfant de trouver, avec l'aide de ses parents, le parcours le mieux adapté à l'épanouissement de sa personnalité et à ses ambitions légitimes

Vous trouverez sur notre site des informations, des liens et des conseils sur de nombreuses ​formations de l'enseignement supérieur. Nous récapitulons ci-après les points qui nous semblent particulièrement importants. 

2 - S'in-for-mer

Dès la rentrée, votre enfant doit réfléchir sur ses choix d’orientation post-bac et commencer à s'informer. Les visites au CIO des enseignements supérieurs (1 rue Victor Cousin, 75005 Paris), la consultation de sites tels que http://www.onisep.fr et http://www.letudiant.fr ainsi que les discussions familiales lui permettront d'affiner ses projets.

De nombreux salons d'orientations sont proposés tout au long de l'année, et les tout premiers se déroulent dès septembre. S'il n'est pas utile de se rendre à tous les salons, il est intéressant d'en connaitre la liste dès la rentrée afin de pouvoir sélectionner les plus intéressants.

Si la grande majorité des formations ont intégré la procédure commune d'orientation post-bac (Parcoursup), certaines écoles ou universités peuvent faire l'objet d'inscriptions séparées. En 2016-2017, c'était le cas notamment pour Paris Dauphine, Sciences-Po Paris et les IEP de province, mais également pour certaines écoles supérieures d'art, de commerce, d'ingénieurs...Mais cela peut naturellement évoluer d'une année sur l'autre. Dès le début de l'année scolaire, il est recommandé de se renseigner pour savoir si les établissements visés ont intégré la procédure Parcoursup. Pour toutes les formations hors Parcoursup, il faut s'adresser directement aux écoles choisies, par exemple en se connectant sur leur site, pour connaître les dates et les procédures d'inscriptions. Les inscriptions se font à des dates très variables, pour certaines dès octobre. 

Pour les autres formations, de nombreuses informations sont disponibles directement sur le site de Parcoursup https://www.parcoursup.fr/

En janvier et en février, ​la plupart des lycées à CPGE "ouvrent leurs portes". C'est aussi le cas des universités, des IUT et des écoles à prépa intégrée. C'est l'occasion d'y rencontrer des professeurs et des étudiants, et de se renseigner sur les matières étudiées, le rythme de travail, les exigences attendues, avec les bulletins de première et de terminale en poche pour les filières sélectives.

3 - La procédure PARCOURSUP

La plateforme d'admission Parcoursup, comme l'ancienne plateforme APB, permet de candidater à la très grande majorité des formations post-bac (plus de 10000 formations référencées sur le site). C'est le cas en particulier des CPGE, des licences universitaires L1, de la première année d'études de santé (PACES), des STS (Sections de Techniciens Supérieurs conduisant à un diplôme de BTS), des IUT (Instituts Universitaires de Technologie conduisant à un diplôme DUT), de beaucoup de formations d'ingénieurs, d'écoles de commerces, d'écoles d'architecture, d'écoles d'art... Même si la formation visée en priorité est hors Parcoursup, et sauf à être certain d'y être pris, il est vivement recommandé de s'inscrire en parallèle sur la plateforme d'admission Parcoursup.

On y trouve plusieurs grandes catégories de filières :

  • des filières sélectives (CPGE, double licence, IUT, STS, écoles...), dont l'obtention dépend essentiellement de la qualité du dossier scolaire,
  • des filières dites "non sélectives" (licences et PACES), qui jusqu'à 2017-2018 ne demandaient pas d'autres prérequis que le baccalauréat pour y être admis, et dans lesquelles l'admission ne dépendait pas du dossier scolaire. Les filières tendues (ou « en tension ») sont les formations non sélectives pour lesquelles les demandes excèdent habituellement le nombre de places offertes. Les 4 filières les plus tendues en Île-de-France sont PACES, STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives), Droit et Psychologie. Mais de nombreuses autres filières sont devenues tendues au fil des années, comme par exemple les licences scientifiques dans Paris intra-muros. Pour ces filières en tension, les affectations par l'ancienne plateforme APB reposaient sur différents critères automatisés et non scolaires (rang du vœu dans la liste ordonnée, académie d’origine, situation sociale…) et un tirage au sort en cas d’égalité. Avec la nouvelle plateforme Parcoursup mise en place pour les bacheliers 2018, le tirage au sort est supprimé et ce sont les établissements qui choisiront les étudiants prioritaires pour une licence en tension, sur la base de leurs parcours, de leur motivation et de leur projet.

La procédure Parcoursup a été dévoilée en novembre 2017, et si ses grandes lignes sont désormais connues, certaines modalités doivent encore être précisées. Il convient donc de bien se renseigner sur la procédure en cours, notamment en se rendant régulièrement sur le site de Parcoursup https://www.parcoursup.fr/ et le site Eduscol. Des tutoriels seront disponibles à partir du 15 janvier 2018, date d'ouverture de la plateforme. 

Nous détaillons ailleurs sur notre site les grandes étapes de la procédure Parcoursup (voir La procédure post-bac (Parcoursup)). Nous rappelons ici les étapes clés et les dates à retenir pour 2018:

  • 15 janvier : ouverture de la plateforme d'admission (le fonctionnement sera expliqué par des tutoriels)
  • Du 22 janvier au 13 mars : Inscription sur le site et saisie des vœux (10 au maximum, dont certains pourront être "multiples" notamment en CPGE, BTS et DUT, avec un maximum de 10 sous-vœux par filière et de 20 sous-vœux au total).
  • 31 mars : Date limite de confirmation des candidatures et de constitution des dossiers (électroniques pour la quasi-totalité des formations)
  • 22 mai au 21 septembre : phase continue de propositions/réponses d'admission, au fil des désistements, avec une suspension mi-juin, pendant les épreuves du baccalauréat.
    • Les élèves reçoivent une réponse pour chaque vœu formulé : "OUI", "OUI, SI", "EN ATTENTE" ou "NON"
    • Dès qu'un élève reçoit au moins deux propositions "OUI" ou "OUI, SI", il doit en choisir une seule sans pour autant renoncer à ses vœux encore en attente s'il le souhaite, à condition de le mentionner explicitement. Il est impératif de respecter le délai imparti pour répondre (7 jours jusqu'à fin juin, puis 3 jours jusqu'à fin août puis 1 jour jusqu'à la fin de la procédure) sous peine d'être "démissionné"!
  • Fin juin à fin septembre : ouverture de la procédure complémentaire pour les candidats sans proposition.

Ne pas oublier de "démissionner" dès que l'on sait que l'on est pris dans une formation hors Parcoursup (ex: Sciences Po, Paris Dauphine...), cela permet de libérer la place pour les élèves en attente!

Après avoir accepté définitivement une proposition, l'élève doit s'inscrire administrativement dans l'établissement obtenu. Les modalités et les dates d'inscriptions dépendent fortement des établissements, elles sont en principe précisées sur la plateforme d'admission après acceptation de la proposition.

​4 - L'accompagnement à LLG

Au lycée Louis-le-Grand, l'un des deux professeurs principaux rencontre généralement chaque élève en décembre afin de faire un premier point sur ses souhaits d'orientation et lui prodiguer des conseils, particulièrement sur les CPGE. Environ 30% des élèves du lycée poursuivent dans une classe préparatoire de LLG, les autres élèves se répartissent dans différents autres établissements. Les élèves indiquent leurs souhaits sur une fiche d'orientation et le conseil de classe du premier trimestre donne un premier avis indicatif concernant ces souhaits. 

Il est également possible de prendre rendez-vous avec un conseiller d'orientation (COP) du lycée sur demande individuelle. 

Courant janvier, l'administration du lycée organise généralement des réunions d'information sur la procédure post-bac pour les élèves et pour leurs parents. Le guide post-bac de l'ONISEP est distribué dans les classes de terminale à cette période.

La nouvelle procédure Parcoursup prévoit que le conseil de classe se prononce sur chaque vœu de l'élève après la date limite de saisie de ces vœux sur la plateforme. Cependant, les années précédentes à LLG, le professeur principal recueillait la liste de vœux de chaque élève avant la date limite ; cette liste faisait l'objet de discussions (entre enseignants, proviseur, proviseur adjoint...) et chaque élève recevait ensuite un avis lui permettant le cas échéant d'ajuster ses vœux avant la date limite de saisie des vœux dans la plateforme. L'expérience montre que ces avis sont utiles, l'équipe pédagogique et l'administration du lycée ont l'expérience nécessaire pour bien conseiller les élèves.  

5 - Cas des études à l'étranger

Certains professeurs de terminale peuvent aider en faisant des lettres de recommandation. Compte tenu du fait que les moyennes obtenues pendant l'année sont souvent inférieures aux notes obtenues au bac, l'administration peut fournir un "school profile" décrivant le caractère particulier du lycée Louis-le-Grand (sélectif), avec un tableau de correspondance avec des notes plus réalistes. Néanmoins, les établissements à l'étranger n'en tiennent pas nécessairement compte. C'est pourquoi il est important d'y réfléchir dès la première. 

D'autre part, certaines universités à l'étranger donnent leur réponse très tard, parfois courant août. Dans ce cas, il est prudent de poursuivre en parallèle la procédure Parcoursup tant qu'on n'a pas de réponse, quitte même à s'inscrire dans l'établissement obtenu par Parcoursup. En cas de réponse positive de l'université convoitée, il faudra aussitôt prévenir l'établissement du désistement.  

Vous trouverez d'autres informations sur les études à l'étranger sur notre site : Etudier à l'étranger après le bac

Nos conseils en bref...
  • On ne risque rien à mettre des vœux très ambitieux dans sa liste (sauf à les obtenir!), à condition de mettre aussi des vœux que l'on estime "raisonnablement" accessibles, et des vœux "parachute" qu'on est pratiquement certain d'obtenir. Mais quels que soient la voie ou le lycée, l'élève ne devrait demander que des classes où il est prêt à aller. 
  • Même s'il n'est plus nécessaire de classer ses vœux par ordre de préférence, il est conseillé de réfléchir en amont à ses vœux préférés pour ne pas être pris au dépourvu au moment de choisir entre plusieurs propositions ; il faut impérativement respecter le délai imparti pour répondre, et une réponse rapide permet de fluidifier la procédure en libérant de la place pour d'autres élèves en attente!
  • Pour les licences universitaires, prendre connaissance des attendus s'il y en a, suivre les MOOC conseillés le cas échéant, suivre les procédures d'"orientation active" qui sont parfois proposées et ne pas hésiter à poser des questions en ligne.  
  • Si l'on est intéressé par des licences non sélectives à capacités d'accueil insuffisantes (filières tendues), préparer soigneusement son dossier de candidature en démontrant sa motivation et la cohérence de son projet. 
  • Pour bien choisir un lycée à CPGE, tenir compte du temps de trajet, des voies et options possibles en 2ème année, et du "niveau" de la classe demandée : on conseille généralement de viser une classe dans laquelle l'élève sera dans le premier tiers.
  • Les avis des enseignants sont souvent précieux : tenir compte de leurs conseils et ne pas hésiter à en solliciter.
  • Ne pas oublier que les études supérieures ne constituent pas une fin en soi, et essayer de réfléchir à la profession que l'on souhaiterait exercer au-delà de l'avenir immédiat constitué par les premières années "post-bac".

6 - Quelques liens utiles​

​Vous trouverez ci-après un récapitulatif de quelques liens utiles pour vous guider dans le choix de l'orientation post-bac ; la liste donnée n'est évidemment pas exhaustive!

Site PARCOURSUP : https://www.parcoursup.fr/

Site de l'Etudiant: ​http://www.letudiant.fr

Forum des prépas : http://www.forum.prepas.org​

Site ONISEP : http://www.onisep.fr

Site concours scientifiques: http://www.scei-concours.fr

Forum des études littéraires : http://www.etudes-litteraires.com

L'équipe FCPE LLG vous accompagne...

Tout au long de l'année de terminale, l'équipe de la FCPE LLG accompagne les parents et les élèves dans leur parcours, en les informant et en leur faisant partager leurs expériences dans les choix d'orientation post-bac :

  • Un samedi de novembre, nous organisons la journée "Après le bac, à LLG ou ailleurs...", occasion de rencontres entre parents, professeurs et élèves du lycée et d'autres établissements (CPGE parisiennes, universités, écoles d'ingénieurs, Sciences-Po, ENS...). Cette journée d'information et d'échanges se déroule en 2 temps : conférences en amphithéâtre le matin, et ateliers étudiants l'après-midi pendant lesquels les lycéens "pré-bac" peuvent directement échanger avec des étudiants "post-bac" de différentes filières ou écoles. La FCPE LLG édite à cette occasion une mini-brochure sur la procédure d'admission post-bac et les études supérieures, ainsi qu'un calendrier des journées portes ouvertes des lycées à CPGE
  • Début janvier, nous organisons une réunion d'information sur la procédure d'admission post-bac Parcoursup.
  • Vers le mois de février, la FCPE LLG organise une conférence sur la première année commune des études de santé (PACES). Des professeurs et des étudiants viennent présenter la filière, donner des conseils pratiques et répondre aux questions. 
  • Notre "fil d'information post-bac", envoyé à tous les parents au long de l'année, permet de suivre l'actualité de l'orientation post-bac : salons sur l'orientation, journées portes ouvertes, procédures et étapes de la procédure post-bac, candidatures à Sciences-Po et Dauphine, etc.