Dossiers des concours

Les concours sont des épreuves difficiles et longues : C’est une course de fond qui dure de mi-avril jusque, pour certains, la fin du mois de juillet. Afin de rendre la vie des élèves la plus facile possible et leur permettre de rester concentrés sur leur concours, nous avons regroupé pour vous quelques conseils basés sur l’expérience des parents qui sont passés par là. Et nous avons ajouté quelques expériences vécues qui feront sourire plus tard, pas sur le moment !

Télécharger le dossier complet pour les prépas scientifiques (2017)
Télécharger le dossier complet pour les prépas littéraires et commerciales (2017)

Les conseils

Faciliter les transports
  • Souvent les lieux des écrits comme des oraux sont en banlieue. Il vaut mieux prévoir à l'avance le temps de transport en RER ou en voiture, avec une marge large.
  • Il est recommandé de faire le trajet avant les dates du concours pour repérer les lieux et estimer le temps nécessaire.
  • Penser au covoiturage ? Cela peut permettre qu'un parent fasse les allers et l'autre les retours ou/et aider des jeunes dont les parents n'ont pas la possibilité de les accompagner.
Si on le peut, chercher un logement sur place ou à proximité
  • Certaines écoles proposent, dans la mesure des places disponibles, un hébergement (payant) sur place. Se reporter aux informations données sur le site de ces écoles et surtout, ne pas attendre le dernier moment pour le faire.
  • Pour ceux qui pensent se loger à l'hôtel, il faut réserver les hôtels le plus longtemps possible à l’avance (en prenant l’option annulation sans frais).

« Une année le salon du Bourget avait monopolisé tous les hôtels de la région, pendant les oraux de Centrale … »

Prévoir sandwiches et boissons
  • Dans certains lieux (notamment le Parc Floral), il n'est pas facile de trouver à déjeuner ou bien il faut faire la queue à la cafétéria. Il est donc utile de prévoir sandwiches et boissons et un bon repas équilibré le soir.
  • Pour les épreuves longues prévoir un en-cas (barre de céréales ou pâte de fruits..), éviter pains au chocolat et autres confiserie pouvant provoquer des taches.
  • Prévoir de la boisson (parfois les mois de juin/juillet sont très chauds).
Prévenir les petits « bobos »…

Il y a des urgences : le stress et de longues heures de composition dans un immense hangar bruyant peuvent aussi générer des troubles passagers ; prévoir quelques médicaments usuels le cas échéant (antidouleur, antispasmodique, etc.)

Les équiper de boules « quiès »

Les salles d'examens sont très grandes et le bruit peut être gênant ; des boules « quiès » peuvent être utiles pour s’abstraire de l’environnement. Il y a différents modèles, il est recommandé de les essayer avant les concours (lors d’un DS) afin de s’y habituer et de vérifier si on les supporte ! Les casques antibruit sont interdits.

Autres « petits » détails matériels...
  • Attention à bien se prémunir contre une « panne » de calculette (c’est arrivé !!) en prenant un set de piles de rechange.
  • Ne pas oublier de prendre en double l’équipement de base (stylos, crayons, surligneurs, cartouches).
  • Et ne pas oublier sa montre, prévoir un pull-over en cas de temps froid.
Conseiller de vérifier les durées (et sujets des épreuves avant chaque épreuve)

Les épreuves de maths et de physique ne sont pas toutes de même durée.

« J’ai été rattrapé par le surveillant alors que je rendais ma copie au bout de trois heures, l’épreuve en durait quatre ».

Conseiller de lire et relire les rapports du jury
  • Ils existent pour tous les concours dans toutes les matières sur plusieurs années.
  • Pour les langues et le français, il est conseillé de les travailler dès l’année de sup.
  • A la fois pour les écrits et les oraux.
Après les écrits, surtout ne pas se décourager…

même si ….tout le monde sauf moi a réussi…même si on n’a fait que 5 questions sur 32…même si on ne savait même plus les bases …il reste encore….21 épreuves écrites ….et les oraux !!!!!!

  • Même si vos enfants pensent avoir raté leurs écrits, il faut savoir que c’est une impression assez commune, et qui n’augure pas d’un échec. Qu’ils ne baissent surtout pas les bras ! Un bon oral peut transformer un écrit moyen en un vrai succès.
  • Après chaque épreuve, il ne faut pas se retourner sur l’épreuve précédente, chercher les erreurs…
  • Faire un tableau des épreuves qu’on pense avoir réussi pour comparer avec les notes obtenues est très instructif en cas de redoublement. Il n’y a pas toujours de corrélation.
  • De plus, le fait de passer plusieurs concours, fait qu'à moins de viser une seule école, « louper » une épreuve n'est pas si dramatique que cela.

« Elève je me suis découragé après la première épreuve de maths de l’X, tout le monde l’avait ratée ; avec trois questions réussies j’ai eu la moyenne mais ai raté les épreuves suivantes …5/2 !»

Les oraux : attention à la tenue vestimentaire
  • Pour les prépas scientifiques, certains examinateurs sont attachés à la tenue vestimentaire, les remarques négatives sont fréquentes. Il est utile de prévoir un pantalon de toile et une chemise, plutôt qu’un jean/tee-shirt. Eviter les sweat-shirts avec les noms des lycées… La cravate n’est pas du tout nécessaire. Pour les filles, il vaut mieux éviter les tenues qui pourraient sembler provocantes, le pantalon ne pose pas de problème. Éviter également des tenues trop « empruntées » : costume classique…
  • Pour les oraux des écoles de commerce, costume et cravate sont requis pour les garçons, une tenue extrêmement « classique » pour les filles. Le pantalon n'est cependant pas interdit. En revanche, pour les oraux de l'ENS, il est d'usage d'adopter une tenue plus décontractée, éviter toutefois les jeans-T-shirt.

Citation d’un examinateur : « votre maman aurait dû vous dire de vous habiller correctement, dommage …»

Les oraux : ne pas se laisser déstabiliser
  • Certains examinateurs ont des attitudes étonnantes, volontairement ou non, ne pas se laisser déstabiliser.
  • Se rappeler qu’une question piège dans les trois dernières minutes appelle une réponse simple (ex en physique : « lorsqu’on vide une bouteille elle fait glouglou comment varie la fréquence du glou glou ? »)
  • Les moqueries sur les noms ou sur les photos de cartes d’identité sont rares mais existent, il faut les ignorer. Ce type de remarques sont des exceptions : la plupart des oraux se passent très bien avec des examinateurs sympathiques !
Adopter une attitude neutre
  • Une attitude neutre et non provocatrice est de mise (il est parfois utile de le rappeler aux plus « brillants » qui ont l’habitude de discuter d’égal à égal avec leurs professeur et colleurs).
  • Ne pas tenter de sortir du lot par de l’humour ou une trop grande originalité.
  • L’humour n’est pas toujours apprécié.
Les oraux : mettre à jour le planning
  • Attention il y a des changements dans les dates et lieux d’oraux.
  • Ne pas hésiter à téléphoner au secrétariat des écoles organisatrices s’il y a des changements de dates qui s’avèreraient nécessaires (délais trop justes pour les transports ou bien regroupement sur un même site dans la même journée).

Prendre des billets de train échangeables : pour un candidat, les dates des épreuves à Lyon ont été changées trois fois !